Prise en charge d’un rétrécissement aortique asymptomatique - Réalités Cardiologiques

La 1ère plateforme de partage d'informations et de connaissances médicales.

Accueil

Prise en charge d’un rétrécissement aortique asymptomatique - Réalités Cardiologiques

Format :

 
Spécialité : Cardiologie et maladies vasculaires
 
Catégorie : Cours-Congres-FMC

Prise en charge d’un rétrécissement aortique asymptomatique - Réalités Cardiologiques
Nom de la chaine : MEDICAL EDUCATION
Source de la publication : http://www.realites-cardiologiques.com

Si la prise en charge des patients symptomatiques fait l’objet de peu de discussion (indication chirurgicale de classe I), celle des patients asymptomatiques est controversée et met en balance le risque de mort subite et de détérioration irréversible de la fonction myocardique avec celui de la chirurgie et des complications prothétiques. L’identification de sous-groupes à haut risque d’événement pouvant bénéficier d’une chirurgie prophylactique est donc essentielle. Celle-ci ne semble logique que chez les patients relativement jeunes, sans comorbidités et donc à faible risque chirurgical. En premier lieu, il convient de s’assurer du caractère réellement asymptomatique des patients par un test d’effort. Le paramètre pronostique principal semble le degré de sévérité de la sténose aortique (SA). Les paramètres de seconde intention nécessitant plus ample validation sont le strain ECG, le remodelage ventriculaire gauche, l’évolutivité de la SA, la fibrose myocardique en IRM, la troponine-us (ultrasensible) et le degré de calcification valvulaire mesuré en scanner. Le strain longitudinal en échographie transthoracique et le BNP nous paraissent plus discutables.

Acceder à l'article

Partager sur :         Partager sur Scoopit!   Partager sur Linkedin
Vous devez vous connecter pour commenter cette publication

Aucun commentaire enregistré pour l'instant.